Chapitre 11 :  Les Épées

bordurehtgch.png

Comme l’avait deviné Shen Zhixian, l’affaire du Pavillon des Épées Cachées fut mise de côté malgré le manque d’aboutissement.

 

Yan Jin portait toujours le blâme, et même Shen Zhixian était maintenant critiqué par les disciples de leur Secte.

 

Song Ming savait cela et le cautionnait intentionnellement.

 

Shen Zhixian l’avait contredit plusieurs fois en face d’autres personnes et refusait de lui accorder de l’importance. Song Ming ne pouvait rien faire d’autre que de prétendre le tolérer tout en rongeant son frein. Même si cette situation était incapable de secouer Shen Zhixian de son perchoir, au moins Song Ming pouvait aussi en tirer quelques satisfactions.

 

Les petits disciples devinrent plus actifs encore dans leurs discussions, et des rumeurs étranges de tous genres virent le jour.

 

“Récemment, Aîné Shen semble pris d’affection pour Yan Jin Shixiong.”

 

“J’ai aussi entendu qu’Aîné Shen l’a personnellement fait déménager au sommet de son pic, et que maintenant il vit à côté de sa maison.”

 

“Comment Yan Jin Shixiong a-t-il réussi à atteindre les cieux ?”

 

Ces disciples ordinaires étaient incapables d’appeler Shen Zhixian leur shizun. Résultat, ils ne pouvaient que prétendre être sympathique avec Yan Jin Shixiong tout en cancanant à propos d’à peu près tout dans son dos.

 

“Maintenant que j’y pense, cela fait un bon bout de temps depuis que Yan Jin Shixiong est monté au sommet.”

 

“Aîné Shen évite ses salutations journalières et ne lui a pas donné de leçon d’épée depuis un long moment maintenant.”

 

“Ah ? C’est donc comme cela ? Je vais juste vous dire…”

 

“Okay, baisse d’un ton. Yan Shen Shixiong pourrait être dans le coin.”

 

L’un s’élevait, et l’autre se faisait piétiner. Dans ce monde, ce genre de choses arrivaient tout le temps. Pourquoi donc ces jeunes disciples flattaient-ils Yan Shen auparavant ? Maintenant, ils devaient changer de cible et essayer de gagner la sympathie de Yan Jin.

 

Yan Shen était caché derrière l’ombre d’un arbre, observant ces disciples marcher, tout en commérant, jusqu’à ce qu’ils disparaissent. Son visage était aussi sombre que le fond d’un pot, le joyeux tempérament du passé complètement envolé. La main sur le tronc de l’arbre appuya fortement, laissant derrière elle des empreintes claires sur l’écorce rugueuse.

 

Yan Jin !

 

Il grinça des dents, son humeur noire s’étendant petit à petit, comme des champignons vénéneux grandissant dans un coin secret.

 

Après un long moment, il releva ses manches d’un mouvement rapide et se dirigea en direction d’un certain endroit sans regarder en arrière.

 

Ce n’était pas le chemin vers sa maison, ni le terrain d’entraînement ou toute autre place où il pourrait se rendre.

 

……

 

Shen Zhixian, qui était le principal sujet de toutes les discussions, était très calme. Il ne prêtait aucune attention aux rumeurs à propos de lui-même. Il se préoccupait plus de si Yan Jin en prendrait offense.

 

Ainsi, Shen Zhixian commença à essayer d’amadouer une certaine personne.

 

Cependant, Yan Jin était extrêmement sur la défensive avec lui. Chaque fois qu’il apparaissait, le corps du jeune homme se tendait immédiatement et son esprit se resserrait, comme un fil qui était étiré à l’extrême et se casserait au moindre toucher.

 

Shen Zhixian sentait que sa position dans le cœur de Yan Jin n’était pas aussi bonne que celle de ce bourgeon d’herbe rebelle.

 

Au moins ce bourgeon n’avait-il qu’à harceler Yan Jin plusieurs fois avant de recevoir finalement la permission de se pendre librement à sa manche.

 

Shen Zhixian décida d’utiliser une tactique indirecte pour adoucir et apaiser son disciple.

 

Le cœur de cet enfant de seize ans s’ouvrira certainement !

 

Shen Zhixian utilisa ses doigts pour compter tout ce qui se trouvait dans la pièce.

 

Un pot médicinal du Quatrième Ancien pour purifier sa racine spirituelle, un large lot de vêtements de brocart de haute qualité; de nouveaux plats provenant du Cinquième Pic…

 

Cet Ancien, qui n’était pas à court d’argent, balaya la main. Achète achète achète ! Fait fait fait ! Mange mange mange !

 

Le jeune disciple accepta les pierres spirituelles et sortit très respectueusement. Avant de partir cependant, il jeta un coup d'œil en direction de Yan Jin, qui pratiquait son jeu d’épée dans la cour.

 

Ses mouvements étaient très puissants. Il fit décrire un cercle autour de son corps à son épée, puis remarqua le regard du jeune disciple et s’arrêta pour le regarder calmement.

 

“Bonjour Yan Shixiong !” Se sentant comme vu par un esprit, Ming Yi ne pouvait que se redresser et le saluer.

 

Il était un des deux disciples que Shen Zhixian avait appelé pour nettoyer la maison aujourd’hui. L’autre se nommait Ming Li. Peut-être parce qu’ils étaient rapides et lestes, ils avaient attiré le regard de Shen Zhixian et avaient été promus comme garçons de courses pour lui.

 

Après que ces deux disciples soient descendus de la montagne ce jour-là, ils avaient offert un peu d’argent de poche et des collations pour demander des détails à leur frères et sœurs à propos de Shen Zhixian et Yan Jin.

 

Et ils en restèrent muets et choqués.

 

Aîné Shen et Yan Jin Shixiong avaient-ils une mauvaise relation ?

 

Yan Jin Shixiong souffrait-il d’une blessure grave infligée par Aîné Shen ?

 

Le disciple favori d’Aîné Shen était-il Yan Shen Shixiong ?

 

Non, ils ressentaient clairement qu’Aîné Shen et Yan Jin Shixiong avaient une excellente relation !

 

Et pour Yan Jin Shixiong… bien qu’ils viennent juste d’arriver et n’avaient pas eu beaucoup de contact avec lui, ils le voyaient tout de même tous les jours.

 

Voyant l’attitude d’Aîné Shen, c’était clair qu’il accordait beaucoup d’importance à Yan Jin Shixiong. Les fruits devaient être les plus sucrés, les légumes les plus frais, et la viande de la meilleure qualité, envoyant même des plats de boulettes cuites à la vapeur et instruisant plusieurs fois de quelle manière elles devaient être façonnées.

 

Et tout cela de façon intentionnelle et pour que Yan Jin Shixiong puisse manger plus.

 

Les disciples disaient tous qu’Aîné Shen n’était pas bon, mais eux sentaient pourtant qu’Aîné Shen était plutôt… mignon.

 

Ming Yi voulait aussi être un disciple personnel, et lui aussi voulait manger ces boulettes en forme de petits lapins ! Il était même né l’année du cochon ! Ainsi, il vint se tenir intelligemment en face de Yan Jin avec un sac de pierres spirituelles. C’était vraiment infortuné qu’il soit si banal. Avec Yan Jin Shixiong ici, Aîné Shen ne lui accorderait probablement même pas un regard. C’est pour cela qu’il décida d’avoir une bonne relation avec Yan Jin Shixiong.

 

Peut-être que celui-ci lui demanderait aussi de manger des boulettes en forme de cochon quand il serait content.

 

“Yan Jin Shixiong, veux-tu un peu d’eau ?”

 

Yan Jin secoua la tête, embarrassé et poli, tout en déclinant. Son regard passa rapidement au-dessus du sac de pierres spirituelles avant d'aller se poser sur l’épée dans sa main.

 

Ming Yi dit : “Au revoir” et s’en alla joyeusement.

 

Aussitôt qu’il fut parti, le silence revint. Le petit bourgeon d’herbe, Xiao Caoya, dormait et venait rarement pour faire du bruit. Yan Jin serra l’épée dans sa main, ses yeux brouillés et confus.

 

C’était à peu près à ce moment que l’évènement dans sa vie précédente s’était déroulé.

 

Mais, le Shen Zhixian d’aujourd’hui était totalement différent du Shen Zhixian de sa précédente vie. Son maître était apparu sous toutes ses formes dans son esprit, et il y songeait souvent jour et nuit, complètement incapable de deviner le fil de pensée de Shen Zhixian.

 

Ces quelques derniers jours, vivre ici avait été une pure torture. Il ferma les yeux et quand il les ouvrit finalement, ils étaient d’un rouge sombre. L’odeur du sang vint à ses narines, et avec elle vint la vision de la main recouverte de sang de Shen Zhixian attrapant indifféremment son poignet.

 

Une douleur agonisante radia de sa racine spirituelle, et la conscience de Yan Jin se fragmenta. La main tenant le pommeau de l’épée se resserra jusqu’à ce que le bout de ses doigts deviennent blanc. Quand l’épée sortie en un éclair de son fourreau, elle émit une froide et perçante lumière.

 

Ce n’était évidemment qu’une épée ordinaire. Mais, dans les mains de Yan Jin, elle relâchait un froid mordant. Alors qu’il pratiquait, son jeu d’épée était radicalement différent des fois précédentes.

 

Ses yeux étaient devenus complètement rouge sang, la couleur teintant sa vision des choses autour de lui et faisant crier ses nerfs d’une glaciale et cruelle douleur.

 

L’ombre de Shen Zhixian semblait être partout. Yan Jin haleta, sa silhouette flashante et son épée aussi rapide qu’un démon, comme s' il frappait à chaque fois un fantôme comme un fou.

 

Avec chaque mouvement d’épée, la lame tremblait, semblable à un corbeau noir criant lors d’une nuit sans lune. La pointe coupa à travers les feuilles mortes, les éparpillant en un nuage désolé tout autour de lui.

 

Mais ces esprits hantés étaient sans fin, continuant de disparaître pour réapparaître devant lui.

 

Mais Yan Jin était juste un garçon de seize ans. Il avait été mal nourri depuis très longtemps et son corps était frêle. Il avait aussi été très sérieusement blessé. Son corps ne pouvait supporter des jeux d’épées aussi intenses et il en devint vite exténué. Mais il ne pouvait s’arrêter.

 

Il y avait une voix résonnant dans son esprit, le tentant et tirant le peu de raison qu’il lui restait vers l’abysse sombre.

 

“Tue-le… Tue-les tous… Personne ne peut te trahir ou te stopper…”

 

Le sang courut frénétiquement dans son corps, et son pouvoir spirituel se condensa dans sa racine spirituelle. Mais c’était trop fort. Sa racine spirituelle encore fragile ne pouvait supporter la pressure et montra vite de faibles signes de fragmentation.

 

Zzng !

 

Juste quand Yan Jin allait s’évanouir, une autre épée s’envola de son fourreau, brillante comme la pâle lune émergeant derrière les nuages noirs. La fine lame apparue gentiment et pourtant puissamment de derrière le chaos et intercepta ferment la lame de Yan Jin.

 

“A-Jin !”

 

La souple et flexible épée contra intentionnellement et aisément les mouvements de l’épée sauvage et sans pitié. De loin, Yan Jin entendit des cris anxieux, et il se tourna instinctivement vers eux, le rouge dans ses yeux se dispersant peu à peu.

 

L’appelle vint de nouveau.

 

Yan Jin n’avait jamais entendu personne appeler son nom d’une telle voix, si anxieuse et concernée, comme s’il était un trésor et que s’il était blessé, cette personne en souffrirait et s’en inquiéterait.

 

Il entendait toujours des remarques dérisoires, moqueuses et des rumeurs qui le mettaient plus bas que terre, suivis de rires lourds avec des piques invisibles.

 

Au début, il n’était pas préparé et facilement blessé. Mais, plus tard, il apprit à se construire un mur d’indifférence, s’enfermant à l’intérieur afin de se préserver d’autres blessures.

 

Yan Jin se tenait maladroitement, ses yeux confus et imprécis. Shen Zhixian ne pouvait dire s’il le regardait ou s’il fixait simplement dans une vague direction. Après avoir hésité un moment, il appela faiblement : “A-Jin ?”

 

À ce dernier appel, l’étrange rougeur dans les yeux de Yan Jin recula et l’épée dans sa main tomba au sol. Sourcils se fronçant, il s’étouffa finalement, crachant du sang. Puis, son appui faiblit et son corps tomba en avant.

 

Shen Zhixian était sous le choc. Il ne pouvait que jeter son épée au sol et se presser en avant pour attraper le jeune garçon exténué dans ses bras. Tapotant son dos, il essaya de le réconforter : “Tout va bien, tout va bien…”

 

Yan Jin gisait dans ses bras, semblant inconscient. Mais Shen Zhixian savait que ce n’était pas le cas et qu’il recouvrait peu à peu ses forces.

 

Parce que cette familière armure était revenue.

 

Shen Zhixian relâcha le jeune homme avant qu’il ne puisse se dégager de lui-même en le poussant. Après s’être relevé, il se baissa et ramassa l’épée de Yan Jin.

 

Ce n’était qu’une épée ordinaire, une que les disciples ordinaires portaient habituellement. Yan Jin n’avait clairement aucune valeur ici. Même en temps que disciple personnel, il n’avait même pas d’épée décente.

 

Shen Zhixian soupira. À l’instant, quand son épée avait résisté au coup féroce de Yan Jin, l’épée s’était brisée en morceaux et était tombée au sol.

 

Shen Zhixian : “...”

 

Il toussa, embarrassé, essayant de changer de sujet. “Quelle était la technique que tu viens juste d’utiliser ?”

 

Ce jeu d’épée était extraordinairement brutal et n’appartenait évidemment pas à la Secte Qingyun. Une épée ordinaire ne serait même pas capable de supporter cette violence. Il se demandait ainsi où Yan Jin l’avait appris.

 

Cependant, Yan Jin ne se préoccupait pas de ce problème. Il n’avait pas encore complètement récupéré des émotions qui l’avaient envahi plus tôt.

 

Tout ce qui venait d’arriver était imprévu et étrange. Il lui semblait être maître de lui-même mais il y avait ces émotions inconnues qui surgissaient soudainement en son coeur. Son jeu d’épée était aussi inconscient, comme guidé contre sa volonté.

 

Cette voix mystérieuse et rauque…

 

Tuer qui ? Qui était donc cette voix qui lui demandait de tuer ?

 

Tuer Shen Zhixian ? Ou tous ceux qui l’avaient insulté ?

 

Yan Jin ne pouvait s’empêcher d’y penser encore et encore, et plus il le faisait, plus le chaos dans son esprit se renforçait. De son coeur venait ce profond sentiment de désespoir, comme si son âme criait désespérément à l’intérieur de lui-même.

 

Non ! 

 

Tu ne peux pas le tuer !

 

Ne le fait pas !

 

Ce désespoir était écrasant, et chaque mot semblait être trempé de sang.

 

Yan Jin s’agita soudainement. Ses mains étaient serrées fermement en poings, le bout de ses doigts s’enfonçant dans ses paumes. Le petit morceau de douleur ramena sa conscience, et il entendit finalement la question de Shen Zhixian. Mais il ne fit que secouer la tête, son visage encore pâle, et ne dit rien.

 

Voyant qu’il refusait de répondre, Shen Zhixian n’insista pas. Peut-être était-ce quelque chose que Yan Jin avait créé de lui-même par inadvertance. Après tout, il était le protagoniste. Même s’il réussissait à trancher une montagne en deux, ce ne serait pas surprenant.

 

Shen Zhixian soupira, jeta l’épée au loin, et se retourna afin de récupérer son épée gelée. “Cette épée ne peut plus être utilisée. Je vais t’en trouver une meilleure dans le futur.”

 

Alors qu’il pensait à cela, il se tourna légèrement et ne pu voir l’étincelle d’incrédulité et de vulnérabilité qui brilla dans les yeux de Yan Jin.

bordurebsgch.png

Pour nous laisser un commentaire cliquez sur le stylo

Index
arrow&v