Chapitre 10 :  Un  pardon

bordurehtgch.png
bordurebsgch.png

Finalement, Shen Zhixian n’eut pas à porter son petit hérisson de disciple à l’intérieur. Il était vraiment trop effrayé de se faire trouer sur place s’il venait à vraiment devoir l’enlacer. Il n’y avait pas moyen qu’il entre le nid du frelon.

 

Soulagé, Shen Zhixian ouvrit joyeusement le haut fin de son petit élève, avant que son cœur ne se resserre soudainement.

 

La blessure était encore pire que ce qu’il pensait.

 

Le froid résiduel du fouet de discipline s’attardait sur la plaie, et l’accumulation de sang d’un noir profond formait une couche au-dessus de la lacération, la rendant plus fantômatique encore. Du sang carmin coulait de la croûte craquelée, dispersant la pommade médicinale.

 

Cet onguent était très commun, avec une odeur subtile et peu d’effet. En terme de qualité, c’était à des années lumières de l’élixir de première classe qu’il avait envoyé. Yan Jin avait dû utiliser ce baume durant les quelques derniers jours à la place, ce qui expliquait pourquoi la plaie ne guérissait pas.

 

Shen Zhixian fit tremper un morceau de gaze dans un liquide spécial avant de l’utiliser avec précaution pour nettoyer la blessure. Aussitôt que le tissu toucha la peau, Yan Jin trembla légèrement, ses muscles se resserrant. Le mouvement fit se contracter la plaie, et peu de temps après, le sang recommença à couler plus librement.

 

Shen Zhixian tapota doucement son bras avec sa deuxième main et dit d’un ton apaisant : “Relaxe-toi.”

 

Le morceau de gaze se retrouva vite tâché de sang. Le traitement était très douloureux et Shen Zhixian était inquiet que Yan Jin ne serait pas capable de l’endurer. Il bavarda délibérément, souhaitant le distraire. “Où est le bourgeon d’herbe ? Toujours attaché à toi ? C’est vraiment étrange comme il est soudainement devenu intime avec toi.”

 

Pendant que Shen Zhixian parlait, Yan Jin murmura précautionneusement et légèrement en accord, les muscles de son dos se bandant.

 

Shen Zhixian : “...”

 

Lui-même reconnaissait qu’il travaillait dur pour distribuer de la bonne volonté ! Que diable avait fait l’originel Shen Zhixian pour rendre ce jeune homme comme ça ?!

 

Shen Zhixian retomba dans le silence, désespéré. Au départ, il avait voulu demander à Yan Jin pourquoi il n’avait pas utilisé l’élixir qu’il lui avait envoyé. Maintenant qu’il y pensait, c’était probablement parce qu’il avait peur de s’en servir.

 

Il avait peur que Shen Zhixian essayait de le piéger.

 

Après avoir enveloppé les bandages autour du torse de son disciple, Shen Zhixian noua les deux bouts ensemble en un nœud. Une fois fini, il se leva pour nettoyer ses mains. Plongeant la main dans son sac de storage, il en sortit le ruban de brocade de Yan Jin.

 

Yan Jin était resté silencieux et obéissant durant l'entièreté du processus de soin.

 

Shen Zhixian l’apela : “A-Jin.”

 

Puis, prenant une profonde inspiration, il passa au jeune garçon le ruban et dit solennellement : “Je suis désolé.”

 

Yan Jin  vit le ruban de brocade familier et son corps entier commença à trembler. Il pouvait à peine résister à l’envie d’arracher le ruban des mains de Shen Zhixian. Une fois en sa possession, il étudia avec attention le morceau de vêtement avant de finalement déterminer que c’était bien celui qu’il avait perdu. Un immense soulagement l’envahit. Puis, finalement, il réagit aux mots ---- qu’avait dit Shen Zhixian ?

 

En silence, il serra fermement son ruban à peine retrouvé, pris d’un sentiment d’absurdité totale vis-à-vis de la situation dans laquelle il se trouvait.

 

Pardon.

 

Shen Zhixian lui avait demandé pardon.

 

De quoi es-tu désolé ? Désolé pour toutes les choses passées, ou as-tu trouvé un nouveau moyen de me torturer, ou…

 

Yan Jini tourna la tête pour regarder Shen Zhixian. Ses yeux sombres étaient moqueurs, l’émotion si légère qu’elle pouvait facilement être ignorée. Sa voix sortie lente et soumise : “Shizun, avez-vous été possédé ?”

 

Shen Zhixian : “...”

 

Bon Dieu, comment ce protagoniste pouvait-il être si vif d’esprit ?!

 

Il ouvrit sa bouche en déni avec quelques difficultés. “Possédé ? Comment cela pourrait-il être possible… ?”

 

Après un court instant, il ajouta résolument : “Ton Shizun a beaucoup réfléchi ces quelques derniers jours. J'admets que, dans le passé, j’ai agi avec excès, mais je ne le referai plus.”

 

Il dit cela avec l’attitude la plus sérieuse et la plus sincère. Récemment, en ramenant personnellement cette personne de la Falaise de la Réflection, en lui redonnant son ruban, en faisant attention qu’il ait les meilleurs soins, Shen Zhixian avait travaillé très dur pour nettoyer son image proprement…

 

Après avoir écouté ce qu’il avait à dire, Yan Jin remit son haut en haussant les épaules et exprima son incrédulité en silence.

 

Trois pieds de glace ne pouvaient se former en un jour, et les faire fondre prendrait plus qu’un moment. Shen Zhixian se consola désespérément en son for intérieur, résistant au besoin pressant d’enlacer le jeune garçon et de le supplier pour son pardon.

 

Cela n’avait pas d’importance. La situation n’était pas complètement perdue. Après tout, cela ne faisait qu’un an depuis que l’originel Shen Zhixian avait accepté Yan Jin comme disciple personnel. La seule terrible chose qu’il avait faite avait été l’incident du Pavillon des Épées Cachées. Autre que cela, ses seules fautes étaient son indifférence et son indulgence envers le mauvais traitement que Yan Shen et les autres disciples infligeaient à Yan Jin.

 

Il n’avait pas encore commis la plus cruelle et la plus extrême des actions de l’originel : couper la racine spirituelle de Yan Jin. Shen Zhixian se souvenait que cette punition était juste après le retour de Yan Jin de la Falaise de la Réflection. Heureusement, il avait transmigré juste avant que cela n’arrive. Autrement, il aurait été trop tard.

 

C’était une bonne chose. Juste avant que les choses n’empirent.

 

Shen Zhixian soupira doucement. Penser à l’incident du Pavillon des Épées Cachées lui donnait la migraine.

 

Il avait enquêté méticuleusement dans le Pavillon des Épées Cachées, mais Yan Shen avait nettoyé son passage trop rapidement et proprement. Il venait juste d’arriver et par conséquent n’avait pas été capable encore de deviner tous ceux qui se cachaient dans l’ombre. Ses demandes d’investiguer de nouveau le problème battaient de l’aile.

 

Ce problème était destiné à n’aboutir qu’à rien — du moins pour le moment.

 

Shen Zhixian sentait qu’il était le pire de tous. Juste après s’être excusé, il devait maintenant avouer à l’autre qu’il ne pouvait aider à régler son injustice. 

 

Il hésita en pensant à la manière de formuler ses mots, mais Yan Jin réagit en premier, disant : “La vie misérable de ce disciple n’a pas d’importance. Shizun n’a pas besoin de s’inquiéter.”

 

Shen Zhixian écouta les mots plein d’autodérision de Yan Jin, et ses sourcils se froncèrent. “Ne dit pas n’importe quoi. Tu es très bien.”

 

“En quoi ?” Demanda Yan Jin. Ses yeux reflétaient  une légère ironie, se faisant se demander à l’homme s’il était sarcastique ou s’il se rabaissait tout simplement.

 

Shen Zhixian en resta muet. Mais, Yan Jin était le protagoniste ! Qu’est-ce qu’un protagoniste ? Il est sans aucun doute très bien ! Même une mèche de cheveux tombée du protagoniste pouvait être considérée comme un trésor !

 

Pendant que Shen Zhixian cherchait ses mots, Yan Jin se tenait silencieux comme s’il n’y avait plus rien à dire. Après s’être incliné respectueusement, il se tourna pour partir.

 

Shen Zhixian voulut attraper son bras inconsciemment mais Yan Jin était déjà quelque peu défensif et se déplaça directement pour l’éviter calmement. Shen Zhixian tira sur sa manche à la place.

 

Sa force n’était pas faible, laissant tomber le col de ses vêtements, révélant ses clavicules fines et leur arc délicat. Cela attira instinctivement les yeux de Shen Zhixian.

 

Shen Zhixian : “...”

 

Yan Jin en resta muet et interloqué.

 

Il se figea un court moment, puis marcha en direction de la porte sans un regard en arrière.

 

Et Shen Zhixian… son visage brûlait d’un rouge vif. Il n’avait plus qu’un envie : ramper sous sa couverture et prétendre être mort.

 

Il observa Yan Jin sortir et, voulant toujours l’aider, ajouta vaguement : “Reviens ce soir…”

 

Avant qu’il ne puisse finir, il vit les pas de Yan Jin s’accélérer soudainement, et il était parti en un éclair..

 

“... pour que je puisse appliquer de nouveau le baume.” Finit-il lentement avant de soupirer profondément.

 

Les jeunes disciples s’étaient débarrassés rapidement de leurs tâches et avaient nettoyés la petite maison vide. Ils s’apprêtaient à sortir pour chercher Shen Zhixian quand ils virent Yan Jin sortir de la maison de leur Shizun.

 

Ses vêtements étaient quelque peu en désordre et son visage était pâle. Un des disciples aperçut clairement que le bout de ses oreilles était légèrement rouge.

 

Le disciple : “... Ah ?”

 

Les deux jeunes élèves étaient nouveaux, et très curieux à propos de tout. Ils ne connaissaient que peu à propos des relations entre maître et élève, et leurs cœurs, qui étaient encore contaminé par le monde profane, se languissait de rumeurs. 

 

Observant Yan Jin entrer dans sa nouvelle demeure sans mot dire, les deux disciples se regardèrent, leur visage affichant une expression curieuse.

 

————————-

 

Note de la traductrice Chinois-Anglais : Bahahahahah ! Pauvre incompris Shen Zhixian. Yan Jin a probablement maintenant surligné “Pervers” sous la longue liste des péchés de son maître.

Pour nous laisser un commentaire cliquez sur le stylo

Index
arrow&v