Chapitre 1 : Le réveil

La lune pendait dans le ciel nocturne comme un crochet et les Choucas des tours chantaient un air mélancolique.

 

La Chambre Interdite de la secte Qingyun était sombre et la puanteur dégoûtante du sang était assez épaisse pour être goûtée.

 

Dix-huit ongles perforants pénétraient les membres, la poitrine et l’abdomen de l’homme, épinglant fermement son maigre corps au mur de pierre. Le sang s’écoulait du corps depuis plusieurs jours, se condensant d’un rouge éclatant à un marron sombre.

 

La douleur usurpait sa conscience et sa tête pendait dans le vide. L’éblouissant et beau visage du passé était maintenant exsangue et pâle. Mais le grain de beauté en forme de larme pourpre sous son œil gauche lui donnait toujours cette beauté dévastatrice.

 

Tout comme une fleur qui avait trop fleuri et qui bientôt serait ruinée par la mort.

 

Dans le silence, le son de la porte qui s’ouvrait émit un murmure clair.

 

”Shizun.” Yan Jin marcha lentement jusqu’à lui faire face et bien que son expression était froide comme de la glace, c'est d'une voix moqueuse qu'il dit : ”Pouvez-vous toujours endurer dix-mille coupures ?”

 

La personne au mur l’ignora. Le son de sa respiration était inexistant et seules les légères ondulations de sa poitrine indiquaient qu’il s’accrochait encore à la vie.

 

Mais la mort approchait.

 

Les sourcils sombres de Yan Jin retombèrent et ses longs doigts pincèrent le menton délicat de l’homme. Avec presque aucun effort, il releva la tête de l’homme.

 

Au poignet de Yan Jin se trouvait une bande de brocart blanc orné d’un petit jade de neige qui trembla doucement lorqu’il bougea. Il dit froidement : ”Considère cela comme un remboursement pour la destruction de ma racine spirituelle.”

 

Ces mots semblèrent choquer l’homme mourant en face de lui et ses lèvres s’écartèrent pour émettre une respiration brisée. ”Yan… Yan…”

 

Il avait un fort goût de rouille dans la bouche, et, quand il toussa, du sang écarlate coula de ses lèvres. Le sang humidifia suffisamment sa gorge pour qu’il écorche un nom d’une voix éraillée. ”Yan Jin…”

 

Il pouvait seulement apercevoir une vague ombre en face de lui. L’homme ferma les yeux et sur ses lèvres vint un petit et étrange sourire. ”Vas-tu me tuer ? Tu le regretteras.”

 

Il haleta, murmurant : ”La personne que tu tues ce sera lui… Tu vas le tuer…”

 

Cette remarque était confuse et incohérente. L’expression de Yan Jin se refroidit et il bougea sa main vers le cou fragile, le serrant sans aucune hésitation.

 

”Ah !”

 

L’homme s’arracha de son hébétement et ouvrit soudainement les yeux. Ses pupilles flashèrent d’un air absent et étrange. Alors, réalisant la situation imminente, il s’effondra immédiatement et brièvement avant de se débattre pour se libérer, ses lèvres pâles tremblantes. Il voulait dire quelque chose—

 

Mais les pointes ensanglantées l’emprisonnaient fermement, et Yan Jin ne voulait plus l’écouter.

 

Le son des os se brisant et se désintégrant résonna puis disparut.

 

Et la poussière retomba.

 

 

Ça fait mal !

 

C’était comme si quelqu’un avait fait glisser un couteau le long de sa peau et sortit tous ses muscles et tendons. La douleur venait du plus profond de ses os, faisant trembler et débattre son âme sous l’agonie. Mais son esprit était clair de désespoir.

 

Shen Zhixian lutta dans le cauchemar, ses doigts fins serrant fort le couvre-lit. Son corps trembla spasmodiquement durant seulement la moitié d’un moment avant que ses yeux ne s’ouvrent brutalement, et il laissa s’échapper un soupir fatigué.

 

… Il était enfin réveillé.

 

Ne venait-il pas de lire ce roman juste avant de se coucher ?! N’était-ce pas cette chair à canon de maître qui partageait son nom et qui finissait abattu par son disciple ?! Quel cauchemar d’être épinglé au mur et poignardé à mort !

 

Shen Zhixian se soutint de son coude et se retourna, voulant s’asseoir. Mais soudain, il s’arrêta et observa distraitement.

 

Attendez une minute !

 

Cela ne pouvait être vrai !

 

Ignorant la douleur sourde dans son corps, il se concentra sur un souvenir négligé. Il avait lu le roman, oui, mais il était resté debout toute la nuit pour le finir et ne s’était pas couché par la suite. D’où venait le cauchemar ?

 

Ce roman Xianxia était extrêmement bien écrit au début mais finissait mal.

 

Le protagoniste, Yan Jin, avait une racine spirituelle prodigieuse et était un cultivateur de génie. Cependant, dans ce genre de livre, des choses misérables arrivaient souvent au protagoniste, trompant le lecteur pour l’amener au bord des larmes.

 

L’histoire de Yan Jin ne faisait pas exception. Après avoir subi des tortures dans sa jeunesse, comme être victime d’un coup monté par sa secte, avoir un haineux et jaloux maître qui coupa sa racine spirituelle, et d’autres choses encore, il avait été complètement détruit et avait pris le chemin démoniaque. Ensuite, il tua tous ceux qui lui avaient fait du mal auparavant. Il captura et tortura son maître personnellement avec dix-mille coupures puis l’étrangla à mort.

 

Plus tard, l’auteur avait déclaré — Yan Jin découvrit la vérité sur quelque chose peu de temps après la mort de son maître et son esprit se brisa. Il devint complètement fou et se suicida. Fin.

 

C’était bien ça. L’auteur ne s’était même pas ennuyé à écrire la vérité.

 

Quand Shen Zhixian, qui avait passé la nuit entière à lire, était arrivé à cette terrible fin, il avait eu l’impression de s’étouffer avec des excréments.

 

Après avoir décidé d’oublier cela et avoir passé une demi-heure à envoyer à l’auteur un bloc de mots extrêmement durs, Shen Zhixian décida de descendre pour s’acheter un petit-déjeuner afin de se calmer, seulement pour trouver l’ascenseur en panne. Par conséquent, il dû prendre les escaliers.

 

Il oublia qu’il avait un taux de sucre bas, additionné à un estomac vide et une nuit blanche. Et suite à un vertige momentané, il perdit pied et roula dans les escaliers, finissant la tête tapant contre le mur.

 

Les heures de travail étaient depuis longtemps dépassées donc personne ne passa par le silencieux corridor.

 

La chute de Shen Zhixian était vraiment sérieuse et son tee-shirt devint vite mouillé et collant de sang. L’odeur âcre du sang était étourdissante. Il ne savait pas s’il avait appelé au secours. Il ouvrit grand les yeux, sentant son corps douloureux, comme s’il était tranché et haché.

 

Ses yeux papillonnèrent un instant, et, dans sa confusion sanglante, c’était comme si quelqu’un se tenait devant lui, serrant sa gorge fermement.

 

Shen Zhixian avait atterri sur le dos et était incapable de dire un mot. La dernière chose qu’il vit fut la silhouette tremblante de la personne en face de lui et…

 

Une paire d’yeux rouges et froids…

 

Puis, le souvenir se termina.

 

WTF !

 

Shen Zhixian déglutit et toucha sa gorge. Et ces yeux rouges. Pourquoi avait-il pensé à la scène dans ce livre quand Yan Jin tuait son maître ?!!

 

Parce qu’il avait le même nom que ce personnage chair à canon, il avait accordé une attention particulière à chaque fois que ‘Shen Zhixian’ était mentionné dans ce livre. Et particulièrement à la partie où il mourrait.

 

Le corps épinglé par de longs ongles, des milliers de coupures, la gorge brisée.

 

Shen Zhixian pinça ses lèvres et se leva du lit. Il marcha jusqu’au miroir en bronze non loin. Après un coup d'œil, il se sentit comme frappé par la foudre.

 

Le jeune homme dans la glace semblait à la fois familier et inconnu.

 

Il semblait familier parce que ce visage était similaire à celui qu’il avait vu dans le miroir pendant plus de vingt ans. Mais il était aussi inconnu parce que… c’est un  grain de beauté en forme de larme ? Pourquoi y avait-il un grain de beauté sur sa joue ?

 

Couplé à ses traits pâles et raffinés, le grain de beauté transformait cette personne en une beauté éblouissante.

 

Shen Zhixian observa son cou avec raideur pendant un long moment, jusqu’à ce que quelques souvenirs intermittents et vagues envahissent lentement son esprit. Finalement, il ferma les yeux, acceptant le fait qu’il avait transmigré dans un livre et, pire encore, transmigré en tant que chair à canon.

 

Il déprima durant un moment, soupira et retourna s’allonger sur le lit pour réfléchir sérieusement à la vie.

 

Le livre original avait dit une fois que ce ‘Shen Zhixian’ avait une bonne racine spirituelle et avait été exceptionnel en cultivation. Il était second en charge de la Secte Qingyun, mais, après avoir subi une blessure lors d’un entraînement extérieur, il fut atteint d’une maladie cardiaque qui le frappait par intermittence.

 

Plus tard, il ne put même plus faire de progrès dans sa cultivation, tant et si bien qu’il ne pouvait même plus utiliser de pouvoir spirituel pendant trop longtemps. Sa suprématie tomba finalement à l’un de ses frères de secte et il se retira en tant qu’ancien sans aucune fonction officielle.

 

Shen Zhixian se reposa contre le cadre du lit pendant un moment et pensa à cela. Mais il ne pouvait se souvenir de ce qui avait causé un problème cardiaque aussi grave. C’était probablement parce qu’il venait juste de transmigrer que ce souvenir spécifique n’avait pas encore émergé.

 

Alors qu’il était plongé dans ses pensées, il fut surpris par deux coups durs frappés sur la porte, faisant accélérer les battements de son cœur. Avant même qu’il ne puisse demander qui c’était, on poussa la porte qui s’ouvrit.

 

Son statut dans la Secte Qingyun ne pouvait certainement pas être si bas que les autres pouvaient entrer et sortir de sa chambre sans son consentement ?!

 

Toujours en train de grommeler en son for intérieur, Shen Zhixian leva les yeux pour observer la personne qui entrait et sa colère s’éteignit immédiatement. Oh, c’était tout juste génial. Cette personne avait un certain pouvoir.

 

Cet homme, semblant gentil et raffiné, portait une robe simple et bleu clair avec un pendentif en jade représentant l’identité de Chef de Secte accroché à sa taille.

 

Il ne s’attendait probablement pas à ce que Shen Zhixian soit réveillé. Deux paires d’yeux se regardèrent fixement durant un instant. Shen Zhixian vit un éclair de surprise passer rapidement dans les yeux de l’autre. Peu de temps après, un sourire de soulagement apparut. ”Shidi est réveillé ?”

 

Sans blague ! S’il n’était pas réveillé, il devait faire du somnambulisme avec les yeux ouverts.

 

Shen Zhixian murmura légèrement son assentiment mais ne prit pas la peine de se lever. La mémoire du corps originel n’avait pas encore été totalement intégrée et quelques souvenirs étaient encore vagues. Comme, à cet instant, pourquoi est-ce que sa maladie cardiaque se manifestait-elle soudainement au point qu’il allait s’évanouir ?

 

Cependant, certaines choses étaient très instinctives, comme son attitude envers Song Ming, l’homme occupant la plus haute position dans la Secte Qingyun.

 

Elle n’était ni froide ni chaleureuse, ni harmonieuse ni insipide.

 

En fait, c’était compréhensible. Après tout, la position de Chef de la Secte Qingyun aurait dû revenir à l’originel Shen Zhixian. Aux yeux du propriétaire originel, Song Ming avait probablement obtenu la position par pure chance.

 

Song Ming semblait très accoutumé à son attitude et sourit doucement, comme un bon shixiong qui choyait le mauvais caractère de son shidi. ”Je vais m’occuper de l’accident du  Pavillon des Épées Cachées pour que Shidi  puisse reposer son coeur. Tu n’as pas besoin de te blâmer pour cet incident.”

 

Après avoir entendu cela, Shen Zhixian réalisa qu’il ne connaissait pas la situation précédente et ne pouvait donner du sens à ce qui arrivait. En outre, il avait peur d’en dire trop et de se trahir. Il pouvait seulement répondre vaguement et de façon générale. Ensuite, il prétendit être fatigué. 

 

Song Ming s’arrêta et l’observa chaleureusement. ”Puisque tu es fatigué, Shixiong va prendre congé en premier. Ton petit disciple attend toujours dehors. Je vais le laisser entrer et attendre que tu te reposes.”

 

Petit disciple.

 

La première pensée de Shen Zhixian fut Yan Jin. Les yeux rouges scintillèrent dans son esprit et son corps commença à lui faire de nouveau mal. Il refusa presque de parler.

 

Mais, dès qu’il leva la tête et vit les yeux sombres et profonds de Song Ming, le cœur de Shen Zhixian sursauta d’inconfort. Il déglutit et murmura un léger : ”Mmmm.”

 

La figure bleu clair s’éloigna lentement. Après un moment, quelqu’un se glissa par la porte entrouverte et appela : ”Shizun.”

bordurehtgch.png
bordurebsgch.png
Index
arrow&v

Pour nous laisser un commentaire cliquez sur le stylo